Tribune

Climat : Faire le deuil d'un avenir radieux

 

Paul Blume - 22 11 2019

 

Nous y sommes.

C'était une évidence pour beaucoup d'observateurs avertis, mais là on franchit LA limite.

En direct ! Dans une quasi indifférence hors des cercles des climato-attentifs.

Voir : vers plus de 2° de réchauffement.

L'équation est pourtant simple et connue. Au-delà d'un certain seuil de présence de différents gaz à effets de serre, le risque d'emballement devient bien réel. C'est ce seuil que nous dépasserons d'ici peu.

La réponse indispensable est également connue depuis belle lurette. La diminution constante et rapide des émissions de ces gaz !

La démarche est loin d'être évidente. Et l'impact potentiel sur la vie quotidienne, bien réelle.

Voir : pour rester en dessous de 2°.

Mais, continuer de privilégier la recherche d’une impossible croissance éternelle face à de tels enjeux se révèle bien, in fine, mortifère.

Voir Gaël Giraud : La transition écologique, un projet de société ?

Sans oublier, que le réchauffement climatique n'est que l'une des facettes de l'effondrement de notre société industrielle.

Voir les travaux de Meadows et consors.

Les conséquences de cette profonde mutation de notre cadre de vie ne sont pas "que" :
. climatiques (hausses des températures moyennes et leurs conséquences diverses),
. biologiques (effondrement de la biodiversité),
. chimiques (pollutions, micro-particules, perturbateurs endocriniens, ...),
. démographiques (effondrement à terme du nombre d'humains), ...
mais également décisives pour nos rapports avec la "mère Terre".

Alors que depuis une "éternité", l'Homme transforme la nature, en maîtrise de mieux en mieux les arcannes à son profit et prolifère (de manière exponentielle depuis peu), son "terrain de jeu" devient de plus en plus hostile.

L'air, l'eau, les sols, le climat portent - paradoxe particulièrement dangereux - de plus en plus d'éléments destructeurs de la vie.

Du plastique dans le poisson aux perturbateurs endocriniens dans le sang des enfants, des tempêtes de plus en plus nombreuses et destructrices aux canicules improbables, des pollutions massives aux famines et guerres diverses, l'avenir perd ses vertus enthousiasmantes pour se parer d'horizons bien inquiétants

Voir Paul Jorion : Le cauchemar qui hantera bientôt nos jours.

Ce dépassement de la limite physique d'un réchauffement à moins de 2° supplémentaires marque à la fois la fin d'une urgence, celle de rester dans les clous des accords de Paris, et le début d'une succession de plus en plus rapide d'urgenceS, chaque demi-degré de réchauffement potentiel apportant son lot supplémentaire d'obstacles au maintien d'un minimum de qualité à la survie sur terre.

Ce dépassement sonne le glas également des philosophies politiques des 19ième et 20ième sciècles reposant sur une quelconque forme de croissance.

Du libéralisme consumériste au socialisme jamais réalisé en passant par la croissance verte, tout est à jeter.

Pour quelles alternatives ? Difficile de jouer au devin.

Ce qui est certain, par contre, c'est que nous devrons "faire" avec beaucoup moins d'énergie et de ressources naturelles...

Oublié le "développement durable".

Nous sommes entrés dans une période qui verra s'affronter de plus en plus l'entraide et la compétition, l'empathie et les égoïsmes, la solidarité humaniste et l'appropriation agressive.

A nous de "construire un déclin" plutôt que de nous effondrer dans la violence.

Non ?

 

http://www.cdeclin.be/

 

Les Tribunes publiées par le groupe de réflexion n'engagent que leurs auteur-e-s :

2019 11 22 - Paul Blume : Climat : Faire le deuil d'un avenir radieux

2019 11 12 - Un citoyen anonyme : Extinction Rebellion participe à un combat mondial de vie ou de mort

2019 06 27 - Cédric Chevalier : Les mots des journalistes doivent refléter l'urgence climatique et environnementale

2019 05 11 - Paul Blume : Elections versus climat : enfin LE sursaut

2019 04 28 - Paul Blume : Entre gauche caviar et croissance verte, l’indigence des programmes climatiques

2019 04 24 - Paul Blume : Soyons des « Jaurès climatiques »

2019 04 11 - Paul Blume : Climat : en incapacité de voter le 26 mai

2019 03 29 - Paul Blume : Allons enfants ... du réchauffement !

2019 03 28 - Anne-Sophie Hubaux : Mais que se passe-t-il donc ?

2019 02 21 - Cédric Chevalier : Pour qui roulent nos gouvernements ? La biosphère ou ses ennemis ?

2019 02 15 - Paul Blume : Fake news pédagogique - Climat : voteriez-vous pour "LE" ? - Petit exercice d'analyse de propositions politiques en matière climatique

2019 02 08 - Cédric Chevalier : Est-ce que rouler en voiture et prendre l’avion, c’est mal Papa ?

2019 02 05 - Paul Blume : Loi « climat » ? Ne pas se tromper d’objectif !

2019 02 01 - Paul Blume : Humanité versus Climat. "Dépassé Bart ?".

2019 01 29 - Cédric Chevalier : Humanité versus Climat. La lutte politique pour la définition des possibles humains.